Bookmark and Share

Jean-Marie Cambacérès était parmi les invités du Président pour cette visite d’Etat.

Le Président de la République François Hollande s’est rendu en Chine (Pékin et Shanghaï) du 24 au 27 avril. Ce voyage était très important, d’une part par ce que c’était  le premier qu’il effectuait en chine et d’autre part car c’était aussi le premier voyage d’un chef d’Etat Occidental en Chine depuis l’élection officielle du nouveau Président Chinois Xi Jinping et du nouveau premier ministre Li Keqiang par l’Assemblée Nationale Populaire mi-mars. Les autorités chinoises n’avaient pas souhaité recevoir David Cameron, ni Angela Merkel, avant le Président Français. Cela n’a pas été assez souligné par les media qui suivaient François Hollande. Ce dernier était accompagné de 8 ministres, de parlementaires, d’une soixantaine de chefs d’entreprises et de quelques invités personnels (dont nous même). Il avait aussi convié Jean Pierre Raffarin et Martine Aubry.

Ce voyage était  très important pour les deux parties. Les buts de ce voyage étaient à la fois : politiques, économiques et relationnels.

- Politiques : car la France et la Chine sont deux grandes puissances et sont membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, elles doivent donc échanger et s’accorder si possible sur les grandes affaires du monde. François Hollande a obtenu le soutient de la Chine à son projet de Conférence Mondiale sur le climat qu’il souhaite organiser à Paris en 2015. François Hollande a aussi parlé à son homologue chinois des immolations par le feu au Tibet, et de la liste de quelques cas établie par l’Union Européenne en ce qui concerne les Droits de l’Homme.

- Economiques : au-delà de deux des secteurs traditionnels de la réussite française en Chine (nucléaire et aéronautique) qui ont été confortés par des accords, de nouveaux secteurs vont être ouverts (agro-alimentaire, santé, ville durable, nouvelles technologies…). François Hollande a visité à Pékin une ETI française l’entreprise Bernard Controls, pour montrer qu’une installation en Chine pouvait être synonyme de créations d’emplois en France. A Shanghaï, il a visité le nouveau siège de l’Institut Pasteur et lancer avec Nicole Bricq ministre du commerce extérieur le Club Santé rassemblant de grandes entreprises et des PME pour mutualiser les efforts des entreprises françaises dans ce secteur. C e Club sera présidé par Marc de Garidel PDG d’IPSEN.

- Relationnels : ces premiers contacts entre de nouveaux dirigeants appelés à diriger leurs pays au cours des 5 voire des 10 prochaines années ne devaient pas être ratés. Ils furent réussis. La partie chinois proposa même un deuxième déjeuner restreint entre les deux couples présidentiels, ce qui est relativement rare, et cela non plus n’a pas été assez souligné par les medias. Ce  premier contact devait être positif aussi avec le peuple chinois. François Hollande s’y est employé en rencontrant et dialoguant avec 300 étudiants de la nouvelle école d’ingénieur ParisTech-Shanghaï Jiao Tong. Le Président de la République a notamment annoncé que les formalités de visa pour les étudiants et chercheurs chinois voulant venir en France seraient considérablement allégées et qu’après leurs études, ils pourraient rester un an ou deux en France pour avoir une première expérience professionnelle. A Shanghaï Francois Hollande a parlé deux fois de l’importance de la francophonie, et tout au long de son voyage il a plaidé pour l’Union Européenne, rappelant qu’elle était la première puissance économique du monde et que la Chine devait rééquilibrer ses échanges avec elle et plus y investir.

Pendant de ce voyage, le Président a rencontré longuement la communauté française à Pékin et à Shanghaî. Au cours du dîner d’Etat le 25 avril au soir à Pékin, François Hollande a aussi présenté François-Henri Pinault au Président Xi Jinping pour qu’il lui annonce qu’il faisait cadeau à la Chine de deux têtes de bronze provenant de la fontaine du Palais d’été qui avaient été pillées, à la fin du XIXème siècle, par les troupes Anglaises et Françaises.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..