Bookmark and Share

Soirée-débat sur le Japon, le 27 mai.

par Webmaster 4/06/2019

France-Asie a organisé, le 27 mai, sa soirée-débat trimestrielle à l’hôtel Raphaël sur le Japon, avec Yoshihiro Higuchi ministre auprès l’ambassade du Japon.

 

Jean-Marie Cambacérès, président de France-Asie, remercia : S Ex Higuchi, tous les présents et Pierre Ferchaud le directeur-général du Raphaël. Il remercia aussi S Ex Masato Kitera ambassadeur du Japon qui s’excuse pour ce soir, mais qui l’avait reçu longuement à l’ambassade du Japon à Paris.

Il rappela ensuite les buts et les actions de France-Asie et indiqua que depuis la dernière soirée France-Asie, il s’était rendu en Russie, au Laos et aussi en Albanie (même si les Balkans Occidentaux ne sont pas en Asie).

Jean-Marie Cambacérès rappela que la France avait de très bonnes relations avec le Japon, et qu’il avait tenu à ce que France-Asie organise une soirée Japon avant l’été au moment où le Japon passait à l’ère Reiwa avec l’arrivée du nouvel Empereur Naruhito après l’abdication de son père Akihito. De plus il avait été particulièrement impressionné par l’exploit récent de la sonde japonaise Hayabusa-2 qui a récupéré des échantillons de la surface du petit astéroïde Ryugu situé à 350 millions de km de la terre.

Il précisa que, si beaucoup des présents connaissaient ses liens avec la Chine, certains connaissaient moins ses liens avec le Japon où il s’est rendu plusieurs fois. Il a été invité officiellement par le Gaimucho quand il était parlementaire, il a co-produit le film OnZen tourné dans le temple Daitoku-Ji à Kyoto avec les moines du temple et le compositeur Stomu Yamashita et il s’est rendu dans la base aéronavale d’Ominato avec  la frégate de surveillance française le Duguay-Trouin.

Il présenta enfin la riche carrière de Yoshihiro Higuchi avant de lui laisser la parole.

 

Yoshiro Higuchi rappela dès le début de son exposé qu’à l’aube de cette nouvelle ère le Japon devait faire face à plusieurs défis : le vieillissement de la population, les questions économiques dont l’augmentation de la TVA, les conséquences des tensions sino-américaines, la sortie des USA du TPP et d’autres questions comme la Corée du nord. Avec l’Union Européenne l’accord de libre échange est entré en vigueur et créée ainsi la plus grande zone de libre échange du monde. Avec la France les relations sont très bonnes, un partenariat d’exception a été signé avec François Hollande, et Emmanuel Macron devrait se rendre au Japon bientôt. Une coopération existe déjà dans le domaine de l’espace et du cyber-espace. Enfin, récemment, à Brest, la France et le Japon ont signé un accord maritime global : assistante mutuelle, logistique, détection des mines sous-marines mais aussi sur l’environnement (gestion des ressources, lutte contre les déchets plastique et transports). Il a rappelé que le Japon était un investisseur très important en France avec 500 entreprises employant 75000 salariés. Sur le plan culturel : « Japonismes 2018 » a accueilli 3 millions de visiteurs. Tokyo accueillera les JO en 2020. Le Japon a accueilli 31 millions de visiteurs en 2018 dont 300000 Français. (540000 Japonais ont visité la France en 2018).

Après cet exposé très complet, plusieurs questions furent posées et en réponse S Ex Higuchi rappela que le Japon était très attaché au multilatéralisme, à la liberté de circulation en mer et dans l’air et au droit international. Il précisa aussi que le Japon était redevenu très attractif, ayant reçu 80 milliards d’euros d’IDE en 2018.

 

La soirée et les discussions se poursuivirent ensuite autour d’un verre de l’amitié.

 

 

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..