Bookmark and Share

L’association France-Asie a organisé sa soirée-débat trimestrielle au Fouquet’s, le 5 mars dernier avec le Général Kessler directeur général de la Fondation Charles de Gaulle, sur le thème : « 27 janvier 1964, De Gaulle reconnait la Chine de Mao ». Cette soirée s’inscrivait dans le cadre du 50 ème anniversaire de cet évènement, dans un très bon timing entre les actions organisées à Pékin le 27 janvier dernier par la Fondation Charles de Gaulle et la venue en France du président chinois Xi Jinping du 25 au 27 mars. Elle s’est déroulée en présence de S Ex Wang Shen conseiller à l’ambassade de République Populaire de Chine.

Après une introduction par Jean-Marie Cambacérès président de France-Asie, le général Kessler, pendant une demi heure, a rappelé le contexte et l’aspect visionnaire de la décision du Général de Gaulle et tout ce qui est allé autour comme la protestation des Etats Unis ou la rupture avec Taïwan. Pour acter celle là, de Gaulle avait envoyé le général Zinovi Pechkov auprès de Tchang Kaichek, comme il l’avait déjà fait en 1944 à Chongqing, capitale provisoire du gouvernement chinois pendant l’occupation japonaise. Le général Kessler s’est appuyé pendant son exposé sur une série de photos historiques remarquables sur lesquelles on a pu revoir : le Général de Gaulle, Mao Zedong, Chou Enlai, Edgard Faure… Puis il a conclu son exposé par un film sur les cérémonies à Pékin le 27 janvier dernier. Ce film présenté en avant-première aux membres de France-Asie permit de voir : Claude Bartolone président de l’assemblée nationale, l’exposition sur les 50 ans de relations franco-chinoises, la DS du Général, les concerts de la Garde Républicaine, etc…

Pendant la séquence des questions qui a suivi l’exposé, les membres de France-Asie ont eu la chance en exclusivité d’entendre le témoignage de l’ambassadeur Jacques Leblanc qui était, à cette époque, jeune attaché dans la première délégation envoyée en Chine en 1964 avec le chargé d’affaire Claude Chaillet, pour préparer l’arrivée du premier ambassadeur de France Lucien Paye. Jacques Leblanc a raconté notamment comment étant logés à l’Hôtel de Pékin et n’ayant pas de coffre-fort, ils se promenaient toujours avec une valise, y compris dans les dîners et réceptions, dans laquelle il y avait tous les documents confidentiels.

La soirée s’est terminée par un cocktail-dînatoire amical permettant à tous les nombreux présents de dialoguer avec le général Kessler, le conseiller Zhang Wei et Jean-Marie Cambacérès.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..