Bookmark and Share

Cette mission en Macédoine avait trois buts : participer à un Colloque de la Banque Centrale sur le système financier mondial, se renseigner sur l’organisation et la représentation de la société civile et voir où en était la francophonie.

Au colloque de la Banque Centrale, Jean-Marie Cambacérès a pu rencontrer et s’entretenir avec le Ministre des finances de Macédoine Dragan Tevdoski, le Gouverneur de la Banque Centrale Dimitar Bogov, une de ses directrices Emilija Todorovska (francophone) et de nombreuses personnalités, notamment Zhang Tao directeur général adjoint du FMI, Stéphane Piot un des directeurs de la Banque Mondiale, Benoit Coeuré membre du board de la BCE, Marc-Olivier Srauss-Khan directeur général de la Banque de France, Jelena Jankovic une des directrices de la Banque centrale du Monténegro et Marc Uzan président du Reinventing Bretton Woods Committee.

En ce qui concerne l’organisation de la Société civile. Jean-Marie Cambacérès souhaitait pendant cette mission voir quel était le système de représentation de la société civile en Macédoine et voir quels étaient les projets du gouvernement en la matière. L’ambassadeur de France Christian Thimonier lui avait pris pour cela un rendez-vous avec le conseiller diplomatique du Premier ministre Dane Taleski et son conseiller Europe Bojan Maricik. L’ambassadeur a participé à cet entretien avec sa cheffe de cabinet Jacqueline Pop-Angelova qui servit d’interprète.
Ces deux conseillers du Premier ministre nous ont annoncé que le nouveau gouvernement avait l’intention de créer un conseil de 16 personnes représentant la société civile et qu’ils seraient très intéressés par des relations avec le CESE français.
En fin pour la Francophonie, l’ambassadeur de France avait organisé un déjeuner avec une dizaine de membres de la société civile, qui plus est parlant tous français, notamment un homme d’affaires Ljupco Zafiroski et Nono Ruzin recteur de l’Université FON. Au déjeuner étaient aussi Branko Cobanov directeur adjoint de l’Institut Français et la future ambassadrice de la Macédoine en France Jadranka Causescva-Dimov. Des efforts sont à faire par la France en ce domaine car le français perd du terrain face à l’allemand qui est devenu la deuxième langue choisie par les étudiants après l’anglais. A ce déjeuner, l’idée a été lancée de créer un Club Francophone ou une Association des amis de la France à Skopje.

Après ces deux jours de travail, Jean-Marie Cambacérès s’est rendu, avec des accompagnateurs de la Banque centrale, à Ohrid petite ville au bord du fameux lac d’Ohrid dans le sud-ouest du pays à trois heures de route de Skopje.

En conclusion, de cette mission en Macédoine, Jean-Marie Cambacérès a pu constater qu’un vent de réformes positives soufflait sur le pays visant à pacifier les relations avec la Grèce et à faire les efforts nécessaires pour progresser vers l’Union Européenne.

 

 

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..