Bookmark and Share

Mission au Vietnam du 7 au 12 mai 2018.

par Webmaster 21/05/2018

Jean-Marie Cambacérès s’est rendu au Vietnam ( Hanoi, Cam Ranh) du 7 au 12 mai. Cette mission s’est déroulée en 2 temps : à Hanoi pour le CESE et à Cam Ranh pour Harmonie Mékong.

A Hanoi du 7 au 9, le but était de faire avancer un projet de coopération avec le Front de la Patrie. Jean-Marie Cambacérès a fait des réunions avec Bertrand Lortholary ambassadeur de France au Vietnam, que nous remercions en priorité. C’est grâce à sa réactivité et à sa mobilisation que toutes les réunions ont pu être organisées, à l’ambassade de France, en un temps réduit, avec Olivier Sigaud 1er conseiller, le directeur de l’AFD Vietnam Fabrice Richy et madame Ang vice-présidente du Front de la Patrie. Une grande réunion de synthèse a aussi été organisée par madame Ang et une dizaine de ses collaborateurs au Siège du Front de la Patrie, un représentant du ministère des affaires étrangères du Vietnam y était présent. Nous tenons aussi à remercier Anne Rossion stagiaire de l’ENA à l’ambassade de France qui nous a accompagné à toutes ces réunions.

En conclusion : un projet d’accord de coopération entre le CESE et le Front de la patrie a été quasiment finalisé et devrait être signé avant la fin de l’année. Le Front de la patrie enverra un délégation en France fin juin. Le thème principal retenu pour l’année est : « l’élimination des ordures ménagères et des déchets ». L’AFD, qui soutient cette coopération, est très heureuse de ce choix concernant l’environnement.

A Cam Ranh du 10 au 12, Jean-Marie Cambacérès est allé se rendre compte sur place de la situation de l’Ecole de français d’Harmonie Mékong. A la fin de l’année dernière le professeur qui donnait des cours à une vingtaine d’élèves avait arrêté son activité. Aucun remplaçant n’avait été retrouvé depuis. Dès sa création l’école de Cam Ranh a toujours eu des difficultés, de par sa localisation, à fidéliser les élèves et les professeurs.

Sur le front de l’environnement et du programme de nettoyage des plages, là aussi Harmonie Mékong rencontre des difficultés. Malgré des campagnes de nettoyage et de ramassage du plastique (plusieurs dizaines de centimètres d’épaisseur) sur des plages des 2 villages de pêcheurs, l’installation de bacs et le ramassage par camion grâce à l’aide de la Fondation Veolia, nous nous trouvons comme Sisyphe à recommencer chaque fois sans aucune amélioration des comportements. Nous ne pouvons plus continuer ainsi sans une professionnalisation de la collecte (Veolia doit faire une mission pour voir l’ensemble de cette question pour la presqu’île en liaison avec les autorités) et sans une sensibilisation permanente et une mobilisation du Front de la Patrie local. La distribution de documents envisagée pour les écoles ne sera efficace qu’à cette condition. Jean-Marie Cambacérès a parlé de cette question à la vice-présidente du Front de la Patrie qui a promis d’en parler aux personnes concernées, vue la nocivité du plastique pour l’environnement et pour la santé.

Jean-Marie Cambacérès fit une longue réunion avec Tran han Dong PDG du Ngoc Suong Group

Pour envisager toutes les solutions nécessaires pour relancer l’école et la bibliothèque (déplacement des locaux, recrutement d’un employé francophone pouvant exercer deux activités, campagne d’information…). Il fut décidé aussi de relancer les contacts avec la Fondation Veolia et le Groupe Cordon Bleue.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..