Bookmark and Share

Lettre France-Asie n69

par Webmaster 15/05/2016

Nouvelle donne politique

Avec près de 80 % des suffrages, la LND, parti d’Aung San Suu Kyi, a remporté une victoire éclatante lors des élections législatives du 8 novembre. Toutefois, la constitution prévoit qu’un quart des sièges revient de droit à des militaires. Lors de la première séance de l’Assemblée, ils étaient d’ailleurs recon-naissables à leur chemise verte. Malgré ses 255 sièges sur 440, la LND doit donc se soumettre à cette étrange cohabitation. De plus, l’article 59 de la Constitution stipule que toute personne ayant été mariée et/ou ayant des enfants avec une étrangère ne peut pas devenir président. Aung San Suu Kyi a été mariée à un Anglais décédé et a deux enfants anglais.

Le président est élu par les deux chambres. Si Aung San Suu Kyi ne peut être présidente du fait de l’article 59, elle a cependant déclaré qu’elle serait « au-dessus du président ». Les tractations ont été serrées pour l’élection prévue en février puis reportée en mars.
Le 10 mars, Aung San Suu Kyi a indiqué qu’elle proposait un de ses fidèles conseillers, Htin Kyaw, 69 ans, comme candidat. Diplômé d’économie, ancien professeur d’université puis fonctionnaire au ministère des affaires étrangères puis de l’industrie, il est le fils du poète Niurthu Wun.
Avec 360 voix des 652 parlementaires que comptent l’Assemblée nationale et le Sénat, Htin Kyaw a été élu président le 15 mars.
Dans le nouveau gouvernement, la « lady » a obtenu le ministère des Affaires étrangères et plusieurs autres ministères. Les militaires gardent : la défense, l’intérieur et les frontières.

Actions de France Asie

Pendant cette période, Jean-Marie Cambacérès a rencontré deux fois à Paris l’Ambassadeur du Myanmar en France, S. Ex. Han Thu.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..