Bookmark and Share

Lettre France-Asie n62

par Webmaster 9/07/2014

Attentat à Urumqi

Le 30 avril, lors du dernier jour de la visite du président Xi Jinping au Xinjiang un attentat à la bombe à la gare d’Urumqi a fait 3 morts et plusieurs dizaines de blessés. Le 27 avril, 3 cadres dirigeants d’entreprises d’État chinois en poste à Kashgar auraient été assassinés. Cela n’a pas été confirmé par les autorités chinoises.
Une nouvelle attaque au couteau, à la gare de Canton, a eu lieu le 6 mai.
La plupart de ces attentats ont été revendiqués dans des vidéos par le parti islamiste du Turkestan (TIP), groupe djihadiste réfugié au Waziristan et ayant pris la succession du mouvement islamiste du Turkestan oriental.
Le 22 mai, plusieurs explosions sur un marché d’Urumqi ont fait au moins 31 morts et une centaine de blessés.
Le 16 juin, l’agence Chine nouvelle avait annoncé l’exécution de 13 personnes condamnées pour « terrorisme et actes de violence » au Xinjiang. Ces personnes étaient impliquées dans les actes commis aux différents points de Xinjiang, dont un en juin 2013 lors duquel 24 policiers et habitant avaient péri.
Le 21 juin, un nouvel attentat à la voiture piégée a eu lieu contre un bâtiment des forces de sécurité chinoise près de Kashgar. La police a fermement répliqué et abattu 13 personnes du commando.
La Chine semble maîtriser de plus en plus difficilement le cycle attentats-répression dans cette région autonome du Xinjiang, peuplée de Ouïghours musulmans turcophones.

Lutte anticorruption

La lutte anticorruption bat son plein en Chine. La commission centrale de discipline du parti (CCDP) (appelé Jiwei) arrête, emprisonne, oblige à des autocritiques, extorque des aveux à tour de bras sans aucun contrôle. Plus de 300 personnes seraient ainsi détenues dont une dizaine du niveau de vice-premier ministre. Certes on ne peut que se réjouir qu’un pouvoir lutte dans son pays contre la corruption, certes la population chinoise peut aussi se réjouir qu’une austérité brutale soit imposée aux cadres du parti qui faisait bombance sur le dos des contribuables. Mais les réserves à apporter, viennent du fait que ces opérations contre des cadres du parti sont faites par le parti lui-même sans contrôle et non pas par une justice indépendante et que, parallèlement, les militants anticorruption de la société civile sont condamnés aussi à des années de prison, et que cette campagne sert trop souvent de règlement de comptes politiques. Ainsi la plupart des prévenus et condamnés actuels seraient proches de Zhou Yong Kang, ancien chef de la sécurité et ancien membre du comité permanent du bureau politique et de son fils entrepreneur Zhou Bin.

Économie

Au-delà de succès mis en valeur : introduction de Weibo à la bourse de New York, nouveau projet de centrales nucléaires et de centrales à charbon (dans lesquelles EDF est partie prenante), augmentation de 10 % du marché automobile au premier trimestre, succès du groupe Internet Alibaba (avec lequel la France a passé un accord), création d’une agence de notation commune entre la Chine et la Russie, signature avec Gazprom d’un contrat gazier de 400 milliards de dollars sur 30 ans, etc.… Il n’en reste pas moins vrai que la croissance chinoise continue à marquer le pas. Le PIB qui avait une croissance à 2 chiffres il y a quelques années, était passé à 7,7 % en 2013 et a été de 7,4 % au premier trimestre 2014. Cela commence à inquiéter les groupes étrangers et met à l’épreuve les ardeurs réformatrices de Pékin.
Pékin a cependant autorisé une dizaine de provinces ou villes majeures à procéder directement à des émissions obligataires pour les dissuader de recourir à des financements opaques.

Présence de France Asie

Jean-Marie Cambacérès s’est rendu en Chine (Kunming, Dali, Shaxi et Shang Lan) du 24 au 30 avril pour l’ESCE et Harmonie Mékong. Il y est retourné du 21 au 26 (à Qingdao) à bord de la frégate de surveillance Prairial. A Qingdao, il a rencontré son Ex. Sylvie Bermann, Ambassadeur de France et Marc Merveilleux-du-Vignaux, adjoint à l’atta-ché de défense.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..