Bookmark and Share

Lettre France-Asie n58 Japon

par Webmaster 13/06/2013

Regain de l’économie

Depuis son retour à la tête du gouvernement, le Premier ministre japonais Shinzo Abe essaie de relancer l’économie nippone. En liaison avec la Banque du Japon, il a mis en œuvre un assouplissement et une relance budgétaires. Le yen a reculé de 20% face au dollar depuis le début de l’année.

La dépréciation de la devise japonaise bénéficie aux entreprises de l’archipel et aux exportations. Mais les spécialistes restent septiques sur les chances de succès de ce plan. A court terme, ça marche. Le PIB a cru de 0,9% au premier trimestre et l’indice Nikkei à la bourse de Tokyo a bondi de 80% en six mois. Ceci dit, un mini-crack le 23 mai (moins 7,32% en un jour) a porté un coup d’arrêt à cette euphorie boursière. Les économistes tablent cependant sur une croissance de 1,6% du PIB japonais en 2013, venant d’une hausse des exportations et de la consommation des ménages. La relance économique voulue par Shinzo Abe reste un pari risqué car la dette du Japon frisera les 245% de son PIB en fin d’année selon les FMI.

Visite du Président de la République 

François Hollande s’est rendu au Japon du 5 au 8 juin. Il était temps de reprendre un haut niveau de relations avec ce grand pays, négligé pendant le dernier quinquennat, et qui est pourtant le deuxième partenaire commercial de la France en Asie (16,5 milliards d’euros d’échanges), le premier destinataire des investissements français en Asie et le premier investisseur asiatique en France.

François Hollande par ce voyage voulait sceller les retrouvailles avec le Japon. Il poursuivait trois buts principaux : restaurer une relation bilatérale qui s’était détériorée pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, renforcer les échanges avec une puissance économique de premier plan et plus largement montrer l’importance que constitue l’Asie pour la France à ses yeux, tout en montrant qu’il ne voulait pas se laisser enfermer dans un tête-à-tête avec a Chine.

Cette visite du Président accompagné d’une forte délégation de ministres et d’hommes d’affaires, a été très appréciée au Japon. Outre ses rencontres avec le Premier ministre Shinzo Abe, le Président a été reçu en audience par l’Empereur.

La visite s’est terminée par la signature d’accords de coopération : en Afrique, dans le nucléaire et les armements. Signalons aussi qu’Airbus qui n’avait quasiment jamais vendu d’avion au Japon, a fait une percée en 2012 et compte bien poursuivre dans cette voie.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..