Bookmark and Share

Lettre France-Asie n54 Corée du Nord

par Webmaster 10/07/2012

Echec de la fusée porteuse d’un satellite

Le 13 avril, les Coréens du Nord ont échoué dans le lancement de la fusée censée envoyer dans l’espace un satellite d’observation terrestre. La Corée du Nord avait invité de nombreux journalistes à cette occasion et n’avait pas craint de maintenir ce lancement malgré les critiques émanant des USA, du Japon et de la Corée du Sud.

La Corée du Nord a reconnu cet échec : « Un revers dont il faut chercher les raisons » ; « Un échec est la clé des succès futurs », a-t-elle notamment déclaré.

Politique

La succession après le décès de Kim Jong-Il le 17 décembre semble s’être déroulée sans encombre et le régime paraît stable.

Le 11 avril, Kim Jong-Un a été nommé au poste de « Premier secrétaire du Parti du Travail » par la 4e conférence des Délégués et Président de la Commission Militaire Centrale (dont il était le vice-président). Deux jours plus tard, il était porté au rang de « Premier Président » de la Commission de la Défense Nationale, organe suprême de l’Etat, par l’Assemblée Populaire Suprême.

Tout cela avant la célébration en grande pompe le 15 avril du 100e anniversaire de la naissance du « père de la nation », Kim Il-Sung, censé ouvrir une ère nouvelle : celle d’un « pays fort et prospère ».

Economie

Bien que des pénuries alimentaires persistent, un redressement semble se dessiner. A côté du Parti et de l’armée, une nouvelle classe de marchands et d’entrepreneurs s’est lancée dans les affaires. Le revenu par tête aurait augmenté en  2011 de 4,7% (688 dollars US par an) par rapport à 2010. Cette progression serait le résultat de meilleures récoltes (4,7 millions de tonnes soit une augmentation de 7,2% selon la FAO), de l’essor des constructions et d’une augmentation de la production dans l’industrie légère et les biens de consommation. Un million de téléphones mobiles (ne fonctionnant qu’à l’intérieur des frontières) sont déjà en service.

Autre facteur déterminant, l’accroissement du commerce avec la Chine (+ 62,4% en 2011, soit 5,6 milliards de dollars US). L’ouverture des 25 premiers étages de l’hôtel Ryunyong est le symbole de cette nouvelle situation. Ce bâtiment en forme de pyramide de 105 étages et de 330 mètres de haut avait commencé à être construit en 1987 et devrait mettre 3000 chambres à disposition. Mais la chute de l’URSS et la famine qui s’en est suivie, provoquèrent l’arrêt des travaux. Ceux-ci ont repris en 2008 grâce au groupe égyptien Orascom qui s’engagea comme maître d’œuvre en contrepartie du monopole de téléphonie mobile. Le département cimenterie du groupe Orascom est depuis passé à Lafarge. Les étages terminés accueilleront dans un premier temps les bureaux d’Orascom ainsi que ceux d’organismes internationaux.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..