Bookmark and Share

Lettre France-Asie n54 Chine

par Webmaster 10/07/2012

Economie

La Chine, locomotive économique de l’Asie, s’essouffle : tassement de la croissance de la consommation (3,7% en avril contre 11,7% un an plus tôt), recul des investissements internationaux pour le 6e mois consécutif, volume des prêts en chute, baisse des exportations… Conséquence : la croissance du PIB chinois pour 2012 est revue à la baisse, à 8,2% pour l’OCDE. Ce résultat certes très honorable est le plus faible pour la Chine depuis plus d’une décennie. Il était de 9,2 en 2011 et de 10,2 en 2010. Aussi, pour soutenir la croissance, la Banque Centrale a-t-elle annoncé le 7 juin la baisse d’un quart de point de ses taux directeurs, une première depuis 2008.

Elle a aussi averti le 14 avril qu’elle allait élargir la bande de flottement du yuan, la monnaie nationale, face au dollar. A partir du 16 avril, le yuan pourra varier de plus ou moins 1% autour du cours pivot qu’elle établit quotidiennement en référence au dollar américain.

Il s’agit d’un assouplissement conséquent. Depuis 2007, le yuan ne pouvait progresser que de 0,5% par jour par rapport au cours fixé par les autorités. Avant, la marge n’était que de 0,3%. Pékin a laissé s’apprécier le Yuan de 21% par rapport au dollar de 2005 à 2008, puis a suspendu le mouvement pendant deux ans, pour reprendre le mouvement par la suite. Une manœuvre qui provoque les protestations des industries axées sur l’exportation.

Organisation de la production des Terres Rares

Le 8 avril, la Chine a annoncé qu’elle créait l’Association Chinoise des Producteurs de Terres Rares comptant 155 membres et placée sous les auspices du Ministère de l’Industrie. Outre la protection environnementale, le but affiché de l’Association est de promouvoir la restructuration et la formation des grands groupes, alors que le gouvernement essaie de contrôler les petites unités artisanales illégales. Parmi ces membres figure le 1er acteur mondial du secteur, Baotan Steel, à l’actionnariat majoritairement étatique et qui exploite la plus importante mine de la planète, Bayan Obo, en Mongolie intérieure.

Une chinoise dans l’espace

Liu Yang qui a participé avec deux de ses collègues (Liu Wang et Jin Hai Peng) à une mission spatiale de 13 jours, a été la première Chinoise jamais envoyée dans l’espace.

Le 24 juin, La Chine a réussi son premier arrimage manuel de deux vaisseaux en orbite autour de la terre. Cette opération délicate est une étape importante pour le programme spatial chinois dont l’un des objectifs est la réalisation d’une station orbitale habitée de façon permanente à l’horizon 2020.

Grâce à une manœuvre du spationaute Liu Wang, Shenzhou IX est entré en contact avec le module Tiangong I duquel il s’était séparé un peu plus tôt.

Leur capsule de retour s’est posée avec succès le vendredi 29, quelque part en Mongolie intérieure. Les trois astronautes en combinaison blanche ont été installés dans des fauteuils devant leur module et ont fait le salut militaire. La photo a été envoyée à toutes les agences du monde.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..