Bookmark and Share

Visite d’Alain Juppé à Rangoun

Alors que l’ouverture s’est poursuivie au Myanmar avec la libération de nombreuses personnes politiques dont Min Ko Naing, le leader étudiant de 1988 qui aura passé 20 ans en prison (l’autre Mandela birman pour les medias occidentaux), le Ministre des Affaires Etrangères français Alain Juppé s’est rendu en Birmanie du 14 au 16 janvier, six semaines après Hillary Clinton.

C’est la première fois qu’un Ministre des Affaires Etrangères se rendait dans ce pays.

Il a rencontré Aung San Suu Kyi et lui a remis les insignes de Commandeur de la Légion d’Honneur. Il a aussi annoncé l’augmentation des aides à la coopération et  l’arrivée de l’AFD.

France-Asie ne peut que se réjouir de cela mais le vrai soutien à l’ouverture du pays sera la levée totale des sanctions économiques.

Fin janvier, pour la première fois, une délégation birmane conduite par le Ministre de l’Industrie s’est rendue au World Economic Forum de Davos.

Les 12 et 13 février, le Commissaire Européen au Développement Andris Piebalgs est venu pour étudier la question de la levée des sanctions.

Présence de France-Asie

Jean-Marie Cambacérès s’est rendu au Myanmar (Rangoun, Nay Pyi Daw) du 6 au 11 mars. Il a rencontré plusieurs responsables des autorités birmanes, S. Ex. Thierry Mathou, Ambassadeur de France, et les responsables de la French Business Association.

Il a aussi assisté au siège de la LND à la réunion présidée par Aung San Suu Kyi avec tous les candidats de la LND aux élections législatives partielles du 1er avril, habillés de couleur orange.

Il a ensuite rencontré deux responsables du Secrétariat National de la LND.

Il a aussi eu un rendez-vous avec Than Nyain, le leader du parti Force Nationale Démocratique, longtemps membre de la LND, mais qui avaient, avec d’autres, passé outre aux consignes de boycott d’Aung San Suu Kyi et avaient participé aux élections de novembre 2010 en créant le FND. Ils avaient réussi à être élus.

Jean-Marie Cambacérès a aussi participé le 7 mars aux grandes festivités dans la Shwedagon Pagoda pour fêter le 2600e anniversaire de la naissance de Bouddha.

Les élections du 1er avril

Les élections partielles du 1er avril avaient pour but de pourvoir 45 sièges (37 à la Chambre basse sur 440 députés et 6 à la Chambre haute, et 2 dans les régionales) devenus vacants pour diverses raisons depuis les élections de novembre 2010. Les élections se sont tenues en présence d’observateurs étrangers.

La Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), le parti d’Aung San Suu Kyi a remporté 43 sièges. Elle-même a été élue.

Cette nouvelle preuve de l’ouverture du pays devrait inciter l’Union Européenne à accélérer la levée des sanctions, et ne pas attendre que les USA prennent les devants.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..