Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n74

par Webmaster 18/07/2017

Le Gouverneur de Djakarta battu puis condamné

Basuki Fuunace dit « Ahok », 50 ans, a la particularité d’appartenir à deux minorités : les Indonésiens d’origine chinoise et les Chrétiens (environ 8% de la population). Dans son premier mandat, il avait fait de la lutte contre la corruption, les embouteillages et la pollution ses chevaux de bataille.
Il s’était représenté pour un deuxième mandat avec le soutien du Président Jokowi. Pour une histoire d’interprétation d’un verset du Coran, ses adversaires avaient fait descendre dans la rue des dizaines de milliers de personnes contre le « kaffir », l’infidèle, et avaient obtenu le lancement d’une procédure judiciaire contre lui.
Le 19 avril, il était battu dans les urnes par un de ses rivaux musulman Aniès Baswedan. Le 9 mai, il a été condamné à deux ans de prison pour « crime et blasphème contre l’Islam » et écroué. Les procureurs ne réclamaient qu’une mise à l’épreuve. Il a fait appel.

Le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies a fait part de son inquiétude, et l’Union Européenne a appelé l’Indonésie à préserver sa « longue tradition de tolérance et de pluralisme ».
Juridiquement Ahok reste Gouverneur jusqu’en octobre.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..