Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n73

par Webmaster 20/04/2017

Meurtre de Kim Jong-Nam à Kuala Lumpur

Le 13 février, sur l’aéroport de Kuala Lumpur, Kim Jong-nam, le demi-frère de Kim Jong-un, a été assassiné par deux femmes, une Vietnamienne et une Indonésienne, qui l’ont bousculé et aspergé de VX, un puissant agent neurotoxique, selon la police malaisienne après l’autopsie.
Les services de Kuala Lumpur mettent en cause cinq Nord-coréens, dont un arrêté, et accusent le régime de Pyong Yang d’être à l’origine de ce meurtre, ce que conteste la Corée du Nord. La Malaisie a demandé à Interpol de lancer une alerte visant les 4 Nord-Coréens ayant quitté la Malaisie le jour de l’agression.
Une crise diplomatique s’en est suivie, avec expulsions réciproques des Ambassadeurs et interdictions de sortie aux ressortissants des deux pays. Un accord a finalement été trouvé pour sortir de la crise et le corps de Kim Jong-nam a été envoyé en Corée du Nord via la Chine le 31 mars.
Après l’assassinat de Kim Jong-nam et les tirs de missiles, Pékin a marqué le coup en suspendant ses importations de charbon pour marquer son mécontentement, mais il en faudra sûrement plus pour impressionner Pyong Yang.

Nouveaux tirs de missiles

Pyong Yang a testé la Maison Blanche en tirant le 12 février un missile de moyenne portée qui s’est abîmé en mer du Japon.
Le 6 mars, quatre autres missiles ont été tirés dont trois se sont abîmés en mer du Japon, à l’intérieur de la Zone Economique Exclusive de l’archipel. Ces tirs sont censés être une réponse aux manœuvres annuelles americano-sud-coréennes baptisées « Foal Eagle » commencées cette année le 3 mars.
Washington a décidé d’accélérer l’instal-lation en Corée du Sud du système anti-missile Thaad, qui indispose la Chine.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..