Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n72

par Webmaster 16/01/2017

Relations internationales

Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, avait été le 1er chef de gouvernement étranger à rencontrer le nouveau Président des USA, Donald Trump, le 17 novembre.
Aussi l’annonce du 21 novembre de Donald Trump de sortir du Partenariat Transpacifique (TPP) est un rude coup pour le Japon. Shinzo Abe s’était engagé dans le TPP pour réformer son pays, notamment le secteur agricole, rattraper la Corée du Sud dont 36% du commerce se fait dans le cadre d’accords de libre-échange, et surtout contenir la Chine, en Asie et dans le Pacifique, avec l’aide des USA.
Il est possible que le nouveau Président américain revienne sur cette déclaration, après avoir vu celles du Président chinois Xi Jinping qui s’est engouffré dans la brèche et s’est posé en champion unique du libre-échange en Asie-Pacifique. Nul doute que les Japonais vont s’employer à convaincre Donald Trump de moduler sa position.
D’autant plus que la visite de Vladimir Poutine au Japon les 15 et 16 décembre n’a pas abouti à des avancées concrètes à propos des îles Kouriles.
Le 26 décembre, Shinzo Abe s’est rendu à Pearl Harbour où avait eu lieu l’attaque japonaise du 7 décembre 1941, pour rendre hommage aux victimes. Une initiative qui répond à la venue de Barak Obama à Hiroshima le 27 mai dernier.

Economie : légalisation des casinos

Le 15 décembre, le Parlement japonais a voté une loi sur les complexes de loisirs légalisant de fait les casinos. Pour le gouvernement, ceci doit permettre de maintenir la vitalité du tourisme après les JO de Tokyo en 2020.
Pour le moment, le Japon ne permettait que le Pachinko et les paris, autorisés depuis 1948, sur les courses de chevaux, de hors-bord et de Keirin (courses de vélos sur piste avec un « lièvre »).

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..