Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n71

par Webmaster 27/10/2016

Visite d’Etat au Vietnam du Président de la République les 6 et 7 septembre

François Hollande s’est rendu au Vietnam les 6 et 7 septembre 2016 pour une visite d’Etat, juste après le G20 en Chine. La délégation française était allée le rejoindre le 5 à Hangzhou (Chine), pour revenir avec lui à Hanoi dans la nuit du 5 au 6.

Cette visite était très attendue par les autorités Vietnamiennes et les Vietnamiens eux-mêmes, car cela faisait 12 ans qu’aucun Président Français ne s’était rendu au Vietnam, alors que François Mitterrand avait été le premier Chef d’Etat occidental à se rendre dans ce pays en 1993. Les autorités vietnamiennes ont été très sensibles au fait que le Président Français dorme deux nuits dans leur pays, ce qui maintenant est assez rare, et qu’il aille à la fois à Hanoi et à Ho Chi Minh Ville.
Comme à l’accoutumée, le Président était accompagné de ministres (André Vallini et Martine Pinville), d’élus notamment les présidents des deux groupes d’amitié de l’Assemblée Nationale et du Sénat, de ses conseillers et de quelques autres personnalités dont Philippe Douste-Blazy, ancien Ministre et candidat à la direction de l’OMC ou Jean-Marie Cambacérès, président de France-Asie et président de la section des affaires européennes et internationales du CESE, et de très nombreux chefs d’entreprises (51) ainsi que des représentants du monde de la culture, des sciences, de la santé et de l’université. Avec la délégation technique dont la sécurité et les journalistes, cela représentait environ 180 personnes. L’am-bassadeur de France Jean-Noël Poirier était bien sûr présent mais aussi son successeur Bertrand Lortholary.

Le Vietnam compte maintenant plus de 90 millions d’habitants, a eu une croissance de 6,7% en 2015 et les exportations françaises y dépassent maintenant le milliard d’euros même si la balance commerciale de la France avec ce pays reste déficitaire. La France doit donc y être plus présente.

François Hollande a rencontré les plus hautes autorités du pays notamment Tran Dai Quang Président de la République Socialiste du Vietnam et Nguyen Xuan Phuc Premier ministre. Un déjeuner d’Etat a été offert en l’honneur du président Hollande à Hanoi.

Pendant ce déjeuner Jean-Marie Cambacérès a pu revoir avec plaisir madame Nguyen Thi Bin négociatrice des accords de paix de Paris en 1973, et ancienne vice-présidente de la République Socialiste du Vietnam. Il avait été reçu par elle quand elle était présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale du Vietnam et lui, à l’époque, était rapporteur spécial du budget des affaires étrangères à la commission des finances de l’Assemblée Nationale française.

Pendant cette visite d’Etat des contrats importants ont été signés par Airbus avec deux commandes fermes d’avions (environ 3 milliards de dollars) et une lettre d’intention de Vietnam Airlines (pour environ 3 milliards aussi), par Vinci Concession ou encore le CNES.
Le Président Français a aussi insisté sur l’aspect culturel, sur l’enseignement, sur la santé, sur l’environnement et sur les nouvelles technologies dans nos relations avec ce pays. A Hanoi il a rencontré des jeunes Vietnamiens ayant effectué leurs études en France et a déambulé dans les rues. Ces deux initiatives ont été très appréciées par la jeunesse Vietnamienne et la population qui s’en sont faits écho sur les réseaux sociaux.

Dans l’avion présidentiel entre Hanoï et HCMV, alors que le Président de la République s’est retiré dans son appartement, chacun vaque à ses occupations.

A son arrivée à HCMV le mardi soir le Président de la République a rencontré la communauté française au Consulat Général de France.
Dans son discours, François Hollande a rappelé l’excellence des relations entre la France et le Vietnam qui ont signé un partenariat stratégique, mais il a aussi rappelé que la France est une idée bien plus qu’une identité et que rien ne serait pire pour la France que se refermer sur elle-même. Il a enfin rappelé qu’au Vietnam comme dans tous ses voyages à l’étranger, il constatait que la France était aimée et il s’est dit désireux que notre pays se projette avec confiance vers l’avenir.
En conclusion, il a fait référence à Eternité, le nouveau film du réalisateur français d’origine vietnamienne Tran Anh Hung et s’est fait philosophe en estimant que « c’est quand même ce que nous cherchons tous, l’éternité ».
Après son discours très applaudi, il s’est livré à un long bain de foule comme il les affectionne. Il a ensuite dîné avec des femmes et des hommes de culture.

Le lendemain, il a rencontré les femmes et hommes d’affaires français, visité le nouveau bloc opératoire de l’Institut du cœur ainsi que la société Linkbynet et a lancé le projet du futur Institut français d’HCMV.
Le 7, un grand déjeuner officiel fut offert au Président français par Dinh La Thang secrétaire général du PCV de HCMV.

Après ce déjeuner, l’avion présidentiel repartit pour Paris dans l’après-midi. Le Président Français devant prononcer le lendemain un discours sur « Terrorisme et Démocratie » à la salle Wagram.
Jean-Marie Cambacérès, lui, resta sur place pour se rendre en Thaïlande.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..