Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n71

par Webmaster 27/10/2016

TICAD VI

La conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (sigle anglais TICAD) s’est tenue pour la première fois en Afrique à Nairobi au Kenya les 27 et 28 août 2016. Six mille participants, 54 pays africains y ont participé. Les entreprises japonaises s’y sont impliquées de manière constante. L’accent fut mis sur la formation, les femmes, la santé et le changement climatique.
Le Japon avait annoncé 32 milliards de dollars US d’engagements financiers pour l’Afrique de 2013 à 2018.
Cette conférence aura maintenant lieu tous les trois ans, alternativement en Afrique et au Japon.

Politique

A l’issue des élections de juillet au Sénat pour le renouvellement de la moitié des 242 membres, le PLD, parti du Premier ministre Shizo Abé et son partenaire le parti Komei, ont remporté une large victoire. Ils détiennent 146 sièges contre 135 auparavant, et même plus de 162 avec d’autres formations proches du pouvoir, soit les 2/3 nécessaires à la modification de la Constitution. L’âge du droit de vote a été abaissé de 20 à 18 ans, augmentant de 2,4 millions le nombre d’inscrits.
Cette victoire a entraîné fin juillet la démission du leader du Parti Démocrate Katsudo Okaya. Le 15 septembre par un vote interne, le Parti Démocrate a élu à sa tête une femme, Renho Murata, 48 ans, sénatrice, ancienne ministre, née d’une mère japonaise et d’un père taïwanais.
C’est aussi une femme, Yuriko Koike, qui a remporté l’élection au poste de Gouverneur de Tokyo le 31 juillet. Elle succède à Yoichi Masuzoe, démissionnaire en juin pour une affaire de détournement de fonds. Ancienne ministre du PLD, elle s’est présentée en indépendante contre le candidat du PLD. Elle est proche de l’organisation ultranationaliste Nippon Kaigi.

Economie

Au deuxième trimestre, la croissance japonaise a été nulle, les exportations et l’investissement des entreprises ont chuté. La consommation des ménages est restée stable. Aussi le Premier ministre Shinzo Abé a-t-il fait adopter début août un énième plan massif de relance de 252 milliards d’euros qui seront alloués aux grands projets d’infrastructure et aux zones sinistrées par les séismes. Ce plan prévoit aussi de distribuer 15000 yens (135 euros) en liquide aux 22 millions de Japonais les plus modestes.
La dette du Japon dépasse maintenant les 240% du PIB.

L’Empereur prépare le pays à une éventuelle abdication

S’exprimant solennellement et publique-ment pour la deuxième fois de son règne le 8 août, l’Empereur Akihito, 82 ans, a fait part de la difficulté de sa tâche et de la nécessité d’être en bonne santé pour l’accomplir et la crainte de ne plus pouvoir assumer ses fonctions.
Ainsi, en langage codé, a-t-il évoqué sans le dire le problème de son abdication qui lui est actuellement interdite par la loi de la maison impériale qui devrait donc être révisée par un long processus législatif.
Après cette allocution, 90% des Japonais se sont dits favorables à un nouveau régime légal qui autoriserait l’Empereur à abdiquer.
Son fils Narihito devrait lui succéder.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..