Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n64

par Webmaster 28/01/2015

Attentat contre le centre culturel français

Le 11 décembre a eu lieu un attentat suicide contre le centre culturel français. L’attentat qui a fait deux morts et une quinzaine de blessés a été commis par un kamikaze qui s’est fait exploser en pleine représentation théâtrale dans l’auditorium. C’est la première fois que des intérêts français sont frappés en Afghanistan depuis le départ des troupes françaises fin 2012.

Départ des forces de l’OTAN

La fin de mission de combat de l’OTAN en Afghanistan a été fixée au 31 décembre. L’événement met formellement un terme à 13 années de présence ayant suivi les attentats du 11 septembre à New York. Cette guerre contre les talibans a été coûteuse en argent (800 milliards d’euros) et en vies (près de 3500 soldats tués pour la coalition). Certes, Oussama Ben Laden a été tué, le noyau dur d’Al Qaïda a été tenu à distance, mais l’insurrection des talibans est toujours présente. L’armée afghane se retrouve seule face à eux, l’OTAN laissant seulement un dispositif de 12500 hommes dotés d’une simple mission d’assistance et de formation.
Le nouveau président afghan Ashraf Ghani, élu fin septembre en remplacement d’Hamid Karzai, se retrouve maintenant seul face à des défis énormes : des discussions éventuelles de paix avec l’insurrection, la lutte contre la culture de l’opium (la surface cultivée de pavot a été multipliée par 28 dans le pays), les relations avec les grands voisins, le développement du pays… Ses premiers déplacements à l’étranger ont été en Chine, en Arabie Saoudite et au Pakistan. Trois pays qui détiennent maintenant la clé de l’avenir de l’Afghanistan.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..