Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n61 Chine

par Webmaster 28/04/2014

Présence de France Asie

Jean-Marie Cambacérès s’est rendu en Chine (Pékin, Shanghai) du 25 au 29 janvier avec la fondation Charles de Gaulle, pour les cérémonies organisées en Chine à l’occasion du 50e anniversaire de la reconnaissance diplomatique de la Chine par le général de Gaulle le 27 janvier 1964.
Cette cérémonie était organisée par la fondation Charles de Gaulle avec le soutien du gouvernement français avec la mise à la disposition de l’orchestre de la Garde républicaine, d’un avion du ministère de la défense aux armes de la République. Après un dîner de gala au Yishu 8 (l’ancienne université franco-chinoise), des concerts de l’orchestre de la Garde républicaine ont été organisés à Pékin et Shanghai. Une exposition sur les cinquante ans de relations entre les deux pays était organisée dans le musée national place Tien An Men, et à l’opéra de Shanghai. La DS du Général de Gaulle, normalement à Colombey les deux Eglises, avait été transportée à Pékin pour l’exposition (et une copie à Shanghai). L’exposition fut inaugurée à Pékin par Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale et Madame Liu Yandong, vice-premier ministre, membre du bureau politique du PCC.
La délégation de la fondation Charles de Gaulle comptait 250 personnes et était conduite par le président Jacques Godfrain, ancien ministre de la coopération et le général Kessler, directeur général.

Attentat à Kunming capitale du Yunnan

Le 1er mars au soir, un commando d’une dizaine d’hommes et de femmes masqués vêtus de noir ont attaqué au couteau et au sabre des passagers qui faisaient la queue pour acheter leurs billets dans le hall de la gare de Kunming, capitale du Yunnan. Plusieurs des assaillants ont été tués par la police et les autres arrêtés. Cette attaque a fait 29 morts, dont des enfants, et des dizaines de blessés.
Les autorités ont attribué cette attaque aux « séparatistes terroristes » du Xin Jiang, région autonome ouïgoure à 1500 km de Kunming. Cet attentat est survenu à deux jours de l’ouverture de la session parlementaire annuelle. C’est l’un des attentats les plus meurtriers jamais perpétrés en Chine.
Kunming (4 millions d’habitants), ville des « 4 printemps », calme et belle, vient de sortir brutalement de son incognito. Le Yunnan (46 millions d’habitants) a des frontières avec le Vietnam, le Laos et la Birmanie. Le Yunnan va devenir un pôle logistique et a été désigné comme tête de pont de l’expansion chinoise en Asie du Sud-Est par le 12e plan quinquennal (2011 –2015). Lignes de chemin de fer et oléoducs sont prévus.
Les Français avaient décidé la construction d’une première ligne de chemin de fer dès la fin du XIXe siècle ; elle fut terminée en 1910 et reliait le port de Haiphong au Nord du Vietnam à Kunming, ce fut une prouesse technique, surtout avec les moyens de l’époque, totalisant 107 viaducs importants et 155 tunnels. Kunming compte aussi de grandes universités.

Venue en France du président chinois Xi Jinping

Le président chinois Xi Jinping s’est rendu en visite d’État en France du 25 au 28 mars. Il a commencé son séjour par Lyon et la visite de Bio Mérieux. À Paris, la République lui avait déroulé le tapis rouge avec garde républicaine au complet, dîner d’État à l’Élysée le 26 mars au soir, auquel Jean-Marie Cambacérès a été invité, concert à l’opéra royal du château de Versailles et dîner restreint au Grand Trianon.
François Hollande voulait fêter dans les meilleures conditions le 50e anniversaire de l’établissement des relations diploma-tiques par le Général de Gaulle. Le président chinois put aussi s’adresser à l’Unesco et conclure une rencontre avec les entreprises.
À l’issue de cette visite, 50 accords furent signés (dont 20 en présence des deux chefs d’État) pour un montant de 14 milliards d’euros, et allant des Airbus aux hélicoptères, en passant par l’automobile, la charcuterie, les moteurs d’avion, le tourisme, les villes durables et le vin.
Pékin a renoncé à ses enquêtes anti-dumping sur l’importation des vins européens. Les tracasseries en Chine pour les visas pour les stages des étudiants étrangers devraient être levées. De son côté, la France promet des visas de tourisme en 48 heures.
Avant la France, Xi Jinping s’était rendu aux Pays-Bas pour le G7 et il s’est ensuite rendu en Allemagne et à Bruxelles pour une première visite historique au siège de l’Union Européenne. En Europe, Xi Jinping souhaite promouvoir son projet de « nouvelle route de la soie ». En Allemagne, il a tenu à se rendre à Duisbourg où arrive trois fois par semaine des trains en provenance de Chongqing, la mégalopole de 35 millions d’habitants du sud-ouest de la Chine.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..