Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n60 Thailande

par Webmaster 4/02/2014

Après le vote le 1er novembre d’une loi d’amnistie de l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, l’opposition des « chemises jaunes » s’est lancée dans une série de manifestations permanentes depuis deux mois et même d’occupation de ministères. Le 30 novembre, des heurts entre les « chemises jaunes » et les « chemises rouges » ont fait quatre morts et cinquante blessés.
Pour calmer le jeu, la Premier ministre Yingluck Shinawatra (sœur de Taksin) a dissous la Chambre et fixé des élections anticipées au 2 février. Les « chemises jaunes », conduites par Suthep Thaugsuban (ancien Vice-premier ministre, poursuivi par ailleurs par la Justice) menacent de boycotter ces élections et demandent la démission de la Premier ministre. Cette dernière, largement élue en 2011, n’a aucune envie de céder à la pression de la rue. Contrairement à d’autres pays dans le monde, les manifestants veulent abolir le système électoral démocratique et remplacer le gouvernement par un « conseil du peuple » non élu.
Cette crise politique qui dure menace l’économie : la Bourse s’est effondrée, le bath est à son plus bas niveau, fin 2013 la croissance était de 4% contre 6,5% en 2012 et les investissements étrangers sont en baisse.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..