Bookmark and Share

Lettre de France-Asie n60 Indonésie

par Webmaster 4/02/2014

Réunion de l’OMC à Bali

Du 3 au 6 décembre, les ministres des finances et du commerce de 159 pays membres de l’OMC se sont retrouvés à Bali pour trouver les termes d’un accord global sur la facilitation des échanges et par là sauver le multilatéralisme commercial et la crédibilité de l’OMC et mettre fin à l’interminable négociation lancée depuis 2001 sous l’appellation « cycle de Doha ».
L’OMC et son bras armé l’ORD (Organe de règlement des différends) sont avec le FMI, la Banque Mondiale et l’OIT, les quatre piliers de la mondialisation.
Après les négociations préparatoires de Genève, l’accord prêt à 90% achoppait notamment sur le thème des subventions agricoles pour lequel l’Inde (porte-parole du groupe des pays émergents) était prête à mettre son véto alors que les décisions doivent se prendre à l’unanimité. Finalement, ce sont les USA et les Européens qui ont lâché du lest, abandonnant les idées de sanctions et permettant les subventions selon certaines conditions, notamment si elles servent à des programmes de sécurité alimentaire.
Une des raisons du renoncement des occidentaux tient au fait que la plupart parient désormais sur la multiplication d’accords régionaux ou plurilatéraux ne concernant qu’une partie des membres de l’OMC et concernant les normes techniques, les droits de douane étant moins efficaces qu’autrefois.
Un accord à l’arraché et à minima a donc été obtenu in extremis.

Croissance du PIB indonésien à la baisse

Le 6 novembre, l’Agence de Statistique Indonésienne a donné les derniers chiffres sur l’économie du pays. La croissance annuelle du PIB qui était de 6% depuis 3 ans a été de 5,8% au deuxième trimestre et de 5,6% au troisième. Il faut remonter en 2009 pour trouver une croissance aussi faible de ce pays de près de 250 millions d’habitants et ce du fait de la baisse de la consommation et des investissements.
Le pays est devenu importateur net de pétrole en 2004 et son déficit commercial s’est creusé à 16 milliards de dollars en septembre 2013. Le taux d’inflation dépasse toujours les 8% depuis l’été dernier. La roupie a perdu 17% de sa valeur depuis mai 2013 et les investissements directs étrangers ont chuté, devant les incertitudes de l’année 2014 : élections législatives en avril et élections présidentielles en juillet (le Président actuel ne peut pas briguer un troisième mandat).

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..