Bookmark and Share

Toujours le chaud puis le froid

Le 7 décembre, la Corée du Nord a libéré Meryll Newman, un Américain de 85 ans, ancien des forces spéciales américaines, venu en touriste et qui avait été arrêté en octobre. Jo Biden, le Vice-président américain, a qualifié cette libération de « positive ».
Quelques jours plus tard, les medias officiels nord-coréens ont annoncé que Jang Song-Thaek (époux de Kim Kyong-hui, toujours vivante, fille de Kim Il-sung) avait été arrêté le dimanche 8 décembre en pleine réunion du bureau politique du Comité central du Parti du Travail.
Deux jours après avoir été destitué de toutes ses fonctions et exclu du Parti du travail, Jang Song-Thaek a été jugé d’une manière expéditive et exécuté. Plusieurs de ses proches semblent aussi avoir été exécutés dans la période.
Au dire des spécialistes de la Corée du Nord, l’élimination brutale de son oncle par Kim Jung-Un ne devrait pas avoir beaucoup de conséquences ni sur le plan politique, ni sur les relations avec la Chine, ni sur les réformes économiques engagées. En revanche, ces mêmes spécialistes pensent qu’après celle de l’armée, la purge va s’étendre à d’autres cercles du parti et de la société ayant été en contact avec Jang Song-Thaek.

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..