Bookmark and Share

Le 8 septembre, à Maraussan, Bernard Cazeneuve ancien Premier ministre de François Hollande était l’invité d’honneur de la Fête de la Rose de l’Hérault. C’est à Maraussan que la première coopérative viticole avait été créée par les « vignerons libres » en 1905, et Jean Jaurès était venu en lancer les fondations. François Mitterrand y était venu aussi et plus récemment François Hollande.

 

Dans une bonne ambiance, dès 11h du matin les participants commencèrent à arriver. Tous les responsables socialistes, les élus et autres personnalités attendirent Bernard Cazeneuve sur le parvis de la coopérative. Il y avait là, bien sûr, Hussein Bourgi premier secrétaire fédéral de l’Hérault et Serge Pesce maire de Mauboussan, mais aussi Kléber Mesquida président du Conseil départemental de l’Hérault, Carole Delga présidente de la Région Occitanie, Martin Malvy ancien président, ainsi que de nombreux élus et responsables politiques de gauche de la région et des anciens ministres. Citons aussi Valérie Rabault présidente du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale et Patrick Kanner président du Groupe au Sénat. Et des responsables d’autres formations de gauche.

En ce qui concerne le Club D12, nous avions averti nos membres de ce rassemblement dès fin juillet lors des Rencontres d’été qui avaient été organisées dans le Gard, ce qui fait qu’il y avait des membres venant du Gard et de l’Hérault bien sûr, mais aussi de la Haute-Garonne, de la Gironde et au-delà de Paris et de Normandie.

 

A la sortie de la visite de cette coopérative historique, Bernard Cazeneuve s’est dirigé vers le podium d’où il a prononcé son discours et a pu constater qu’entre temps, une foule importante de plus de 1200 personnes s’était installée aux tables pour l’écouter puis pour participer à ce déjeuner républicain.

 

Pendant plus d’1h, Bernard Cazeneuve rappela toutes les mesures prises depuis plus de 2 ans lui faisant dire que le gouvernement actuel était bien de droite, donna les grandes lignes d’un programme qui pourrait être celui d’une gauche revenant au pouvoir dont l’axe principal devrait être : une transition écologique prioritaire mais concomitante d’une justice sociale et de la démocratie. Sur le plan international il rappela son souhait de voir une Europe plus juste, moins naïve et plus forte, et se prononça pour le retour d’un multilatéralisme basé sur le droit international plutôt que des replis sur soi ou des actions basées sur la force.

 

Il rappela que pour reconstruire une opposition de gauche, il fallait un rassemblement faisant passer l’intérêt général avant les égos.

 

Après avoir pris rapidement un plat, Bernard Cazeneuve fit le tour des tables avec Hussin Bourgi et les élus de la Région. Il s’arrêta bien sûr à la table de D12 et en salua les présents.

 

A partir de 16h30 les participants à ce grand rassemblement très réussi commencèrent à rentrer chez eux. Une mauvaise surprise attendaient ceux qui avaient dû prendre l’autoroute vers Montpellier : la fermeture de l’autoroute les bloquant pendant des heures à la hauteur d’Agde à cause d’un incendie important ayant traversé l’autoroute.

 

 

Poster un commentaire

France-Asie, Association Loi 1901, 12 rue ernest psichari 75007 Paris.
Copyright © Association France-Asie. All rights reserved. Mentions légales et crédits..